L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !

isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !

Les bruits de la vie quotidienne s’infiltrent partout, et augmentent votre stress et votre fatigue. Voici les différentes solutions et astuces pour vous protéger de la pollution sonore.

Habiter en ville est pratique, il faut se l’avouer. Surtout si vous aimez sortir : aller au cinéma, au théâtre, déjeuner au restaurant, faire du shopping ou même faire des activités culturelles (bon pas pour cette année, merci la COVID19). L’avantage avec la ville est que tout est proche, pas besoin de faire des dizaines de kilomètres pour trouver une boutique, un musée… En revanche, l’inconvénient est que la ville ne s’arrête jamais. Dites adieu au calme, au silence et à l’esprit de communauté que vous pouvez trouver plus facilement en campagne. Entre la circulation automobile, les voisins, la musique, les voix ou les cris, il n’y a pas un jour où vous n’entendrez pas un bruit surtout si vous habitez dans un logement ancien (dit comme ça, ça ne fait pas rêver d’habiter en ville…). Fort heureusement, il existe des solutions pour atténuer ou supprimer la propagation des bruits environnants qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur de votre logement. Suivez le guide !

Procéder à l’isolation phonique de mon logement

L’isolation phonique par les fenêtres

Si vous habitez dans un logement ancien, il est fort à parier que les fenêtres sont en simple vitrage. Il faut le savoir, les fenêtres en bois garnies de vitrages simples n’isolent pas du tout des bruits extérieurs. Pour atténuer les bruits qui envahissent votre vie quotidienne, la meilleure protection reste de poser des fenêtres en PVC avec du double ou triple vitrage. Pour connaître les performances acoustiques et thermiques d’une fenêtre , il existe le label Acotherm qui permet de classer de AC1 à AC4 les menuiseries les unes par rapport aux autres selon leur performance.

Bon à savoir : si vous souhaitez changer vos fenêtres, vous devez au préalable vérifier à la mairie que vous avez l’autorisation de poser des fenêtres en PVC. Cela peut être interdit dans les villes ayant un patrimoine historique.

L’isolation phonique passe aussi par les volets, qui créent un rempart de plus contre le bruit. Les joints phoniques ou les volets insonorisants épais et pleins en bois ou PVC sont très efficaces. Par contre, les volets en métal (persiennes) n’isolent pas du bruit. Dans votre logement, pensez aussi à installer des rideaux épais à vos fenêtres ou des volets intérieurs isolation phonique en bois.

isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source: Pinterest / Fenêtres en bois
isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source: Pinterest / Fenêtre en PVC

L’isolation phonique par les cloisons mitoyennes

Parfois, l’isolation phonique est tellement inexistante que vous pouvez entendre la conversation de vos voisins. Si ce n’est qu’une conversation, ça peut passer, mais dès que c’est une télévision, des dîners bruyants entre amis, les pleurs des enfants, cela peut être plus embêtant. Pour atténuer ces bruits, il est nécessaire de renforcer les cloisons existantes.

Bon à savoir : qui dit renforcement des cloisons, dit installation d’une deuxième cloison et par conséquent la diminution de quelques centimètres le volume intérieur des pièces. Vu le prix du m² à Paris, il faut y réfléchir…

Isoler un mur de séparation : nous vous conseillons de procéder à une isolation acoustique et thermique. L’installation est super simple : Des profilés en métal ou « fourrures » forment l’armature de la cloison. Des plaques de plâtre phonique fabriquées avec des composants minéraux comme le gypse sont fixées sur ces fourrures permettant ainsi de réduire le bruit d’environ 3 à 4dB.

Isoler une cloison mitoyenne : pour isoler une cloison entre deux pièces, il existe plusieurs matériaux : plaques à base de bitume, de matériaux composites ou de laine de verre acoustique. Ces trois matériaux offrent de bonnes solutions d’isolation phonique. Ces isolants permettent d’atténuer les sons de 9 à 20dB.

isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source : Pinterest

L’isolation phonique par le plafond

Ce n’est pas étonnant de savoir que les appartements situés au dernier étage des immeubles sont si prisés ! Il faut le dire, les bruits d’impact provenant de l’appartement du dessus sont insupportables s’ils sont répétés à longueur de journée. A moins que vous ayez des voisins qui acceptent d’insonoriser le plancher et de changer le revêtement de sol, vous n’avez pas trop le choix de passer par l’insonorisation en sous face du plancher supérieur (sous votre plafond). 

Comment faire ? Une couche d’isolant à base de laine minérale est placée sous le plafond puis masquée par des plaques de plâtre. Pour une isolation phonique efficace, prévoyez bien isoler la périphérie du nouveau plafond afin que les bruits ne se propagent pas.

Bon à savoir : ne le faites pas si vous avez une pièce de faible hauteur, car cette solution diminue la hauteur sous plafond. En revanche, il existe des isolants adaptés, minces constitués de panneaux semi-rigides en laine de verre ou d’isolant composite.

isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source : Pinterest
isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source : Pinterest
isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source : Pinterest

L’isolation phonique par le sol

Pour vous isoler des bruits provoqués par les voisins du dessous ou isoler vos bruits pour les voisins, plusieurs solutions d’aménagement s’offrent à vous. La solution la plus efficace est de recouvrir le sol d’un revêtement souple comme une moquette en laine. En revanche, les revêtements fins à base de plastique sont moins efficaces. Pour un sol en carrelage, celui-ci demande à être isolé par-dessous avant la pose grâce à une feutrine acoustique. 

L’isolation phonique des communs

Habiter proche de l’ascenseur, ou au rez-de-chaussée de l’immeuble n’est pas forcément l’idéal et peut présenter une vraie gêne au quotidien. Grâce à quelques travaux et astuces, vous pouvez rendre la situation beaucoup plus supportable. La première solution est de changer le bloc-porte dans son intégralité. L’avantage est que vous vous protégez deux fois plus des cambriolages. En fait, les blocs-portes blindés sont faits en laine de roche, mousse ou autre isolant très performants pour l’isolation phonique. Attention, votre copropriété peut demander que votre nouvelle porte soit identique à celles de l’immeuble. 

Autre solution plus simple, il s’agit de poser un rideau de porte d’entrée isolation phonique. Le support est fixé sur l’ouvrant de la porte (côté appartement). Ce rideau vous protégera aux niveaux thermique et acoustique.

isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source : Pinterest
isolation phonique, L’isolation phonique : dites stop aux bruits gênants !
Source : Pinterest

Quelles démarches et formalités dois-je suivre pour isoler phoniquement mon logement ?

Vous souhaitez changer vos fenêtres ? Sachez que vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt, variable chaque année selon la loi des Finances en vigueur. Autre chose à savoir, si vous souhaitez remplacer votre revêtement de sol et que vous êtes en copropriété, il est judicieux de demander l’autorisation au syndic car le règlement précise souvent que l’on ne doit pas dégrader la qualité acoustique de son logement.

Bon à savoir : tous logements construits avant 1970 n’ont pas été soumis à une réglementation acoustique.