Qu’est-ce qu’un linteau ? Comment le poser ?

linteau, Qu’est-ce qu’un linteau ? Comment le poser ?

Vous devez poser un linteau, mais vous ne savez pas comment faire ? Ou encore, vous ne savez pas quel linteau choisir ? 

Dans cet article, Second Souffle vous donne toutes les informations nécessaires et ses conseils pour choisir le bon linteau et le poser.

Qu'est-ce qu'un linteau ?

 A l’origine, le linteau était une poutre en bois que l’on posait horizontalement au-dessus d’une cheminée ou d’une ouverture comme une fenêtre ou une porte. Le but ? Que le support installé soit stable.

De nos jours, la composition des linteaux a évolué. On les retrouve dans des matériaux plus résistants comme le béton ou l’acier. Tous les foyers ont maintenant la possibilité d’aménager une ouverture dans une maçonnerie. Vous pouvez soit acheter un linteau préfabriqué en magasin soit le fabriquer vous-même. C’est à vous de voir 😉

Linteau monobloc ou linteau plus élaboré ?

1. Le monobloc

Comme son nom l’indique, le linteau monobloc est fabriqué à partir d’une unique pièce que l’on pose sur des piliers verticaux d’une ouverture. Vous pouvez les retrouver sous différents matériaux :

  • Le linteau en bois : c’est le plus traditionnel. Il vous permet de créer un faîtage monobloc d’une ouverture sans que vous ayez besoin de réaliser des travaux supplémentaires pour la pose. Chez Second Souffle, on aime le fait que l’on puisse laisser la poutre apparente sur une construction en pierre pour lui donner un petit côté rustique.
  • Le linteau en acier : ou communément appelé poutre IPN. Tout comme celui en bois, il ne nécessite pas de réaliser de gros travaux. Son avantage est qu’il vous offre jusqu’à 12 mètres de portée totale, en plusieurs sections. Cette longueur, intégrée à la maçonnerie, rend le support beaucoup plus stable. On utilise, en général, ce linteau pour rendre son habitat plus moderne et contemporain.
  • Le linteau en béton : celui-ci est fait à base de béton armé. Sa portée d’environ 1,4 m n’est pas plus grande que celle que l’on peut avoir avec un IPN mais il peut être posé plus facilement. De plus, c’est un type de linteau qui peut s’intégrer à n’importe quelle maçonnerie des murs.

Linteau monobloc, on valide ou pas ?

Il a ses avantages et ses inconvénients. Si vous souhaitez partir sur ce type de linteau, sachez que le linteau monobloc est plus lourd qu’un linteau élaboré. Cela peut donc être un frein pour vous, si vous n’avez pas un moyen de levage adéquat. Le point positif est qu’il ne nécessite pas de temps de séchage. Votre chantier pourra donc reprendre immédiatement.

2. Le plus élaboré

Le linteau plus élaboré, contrairement au monobloc, demande des travaux en plus une fois que vous aurez fini la pose.

  • Le linteau en béton armé : il est élaboré grâce à l’alignement de plusieurs parpaings de chaînage qui sont ensuite remplis de béton armé. Il nécessite des connaissances approfondies en maçonnerie pour pouvoir le confectionner. Si vous choisissez ce type de linteau, sachez qu’il faudra compter environ 28 jours pour le temps de séchage et de durcissement. 
  • Le prélinteau : a mi-chemin entre le linteau préfabriqué monobloc et le parpaings, il est celui qui assure le plus de rigidité. A l’instar du linteau en béton armé, il demande un temps de séchage tout aussi important. 
  • Le linteau de chaînage : offrant une meilleure portée que les autres types, ce linteau fait de béton, en forme de U, peut se poser tel quel. Il suffira ensuite de le remplir de béton et de fers.

Choisir le bon linteau : quels critères prendre en compte ? 

Même si le budget est un élément important à prendre en compte, il ne doit pas être pour autant un critère décisif pour le choix de votre linteau. Vous devez respecter avant toutes les caractéristiques de construction de votre logement : longueur de l’ouverture, l’épaisseur des murs ainsi que les contraintes architecturales. 

Pour poser un linteau au-dessus d’une fenêtre, le plus simple à poser reste le béton armé ou le profilé métallique. Pour un rendu plus harmonieux avec votre logement, il est possible de recouvrir l’élément avec un faux linteau en bois. 

Si vous manquez de temps, vous devez aussi prendre en compte pour chaque type de linteau, le temps de pose et le temps nécessaire pour le séchage et le durcissement.

linteau, Qu’est-ce qu’un linteau ? Comment le poser ?
Source : Pinterest

Comment poser un linteau ?

C’est le moment de se concentrer et de ne pas faire de bêtises ! La pose d’un linteau est simple mais périlleuse. Périlleuse, car le linteau influe directement sur l’équilibre de la maison. Si vous posez vous-même un linteau, vous devez respecter plusieurs consignes techniques et de sécurité. Vous risquez sinon l’effondrement de votre logement !

1. Les outils nécessaires

  • Un linteau (logique !) 
  • Un niveau à bulle (c’est mieux droit quand même)
  • Des équipements de protection (gant, casque, chaussure de protection)
  • Une truelle 
  • Du mortier et du béton prêt à l’emploi
  • Une bétonnière
  • Des pierres
  • Le matériel nécessaire pour perforer, couper et défoncer votre mur

Bon à savoir avant de commencer :

selon la largeur de votre mur, vous devrez poser un linteau (moins de 30 cm de largeur) ou deux (30 cm de largeur et plus). Le linteau doit être plus long que l’ouverture. Il doit dépasser de 20 cm minimum de chaque côté.

2. Poser un linteau dans un mur de petite largeur 

1

Pour la première étape, tracez les contours du linteau à poser.

2

Perforez le mur en suivant précisément le tracé du profil.

3

Vous pouvez maintenant procéder à un perforage délicat (le but est d’éviter de perdre du temps pour tout reboucher et mettre à niveau).

4

Ensuite, poncez la surface interne de celui-ci et assurez-vous d’être au niveau.

5

Réalisez un mortier en ciment et étendez-le sur la partie intérieure du trou perforé.

6

Effectuez la pose du linteau sur le lit de mortier en ciment.

7

Il ne vous reste plus qu’à sceller le linteau avec en ajoutant du béton et des pierres.

8

Attendez 7 jours avant de faire les finitions pour que le linteau sèche.

3. Poser un linteau dans un mur de grande largeur (30 cm et plus)

1

Suivez les mêmes étapes qu’au-dessus, avec quelques petites nuances.

2

Réalisez le perforage en deux parties : perforez d’abord la moitié du mur

3

Posez puis sceller le linteau. Laissez ensuite sécher.

4

Plus qu’à faire les mêmes étapes de l’autre côté du mur

Poser un linteau soi-même ou faire appel à un professionnel ? 

Si vous avez de bonnes de compétences techniques en maçonnerie, vous pouvez tenter de poser un linteau vous-même. Si ce n’est pas le cas, nous vous recommandons donc de faire appel à un professionnel. Eh oui, car un artisan va savoir exactement quel matériau est le plus adéquat en fonction de votre situation. Ne pas choisir le bon linteau, peut au mieux créer des problèmes d’esthétisme et au pire d’équilibre. Vous l’aurez compris, c’est un sujet à prendre très au sérieux ! Donc il vaut mieux dépenser quelques euros de plus auprès d’un bureau d’études techniques et d’artisans qualifiés pour éviter l’effondrement de votre logement. 

Combien coûte un linteau ? 

Contrairement à ce que vous pouvez penser, le linteau ne coûte pas excessivement cher. Comptez, par exemple, 20€ pour un monobloc en béton d’1m40, 30€ pour un prélinteau en béton armé ou encore 60€ pour un linteau de chaînage. Le linteau en acier et le linteau en bois nécessitent une découpe sur-mesure. Le coût varie donc en fonction de la section et la longueur désirée. N’oubliez pas, il faut ensuite ajouter le coût de la main d’oeuvre si vous faites appelle à une équipe professionnelle.