Changer ses fenêtres : quel matériau choisir ?

Changer ses fenêtres, Changer ses fenêtres : quel matériau choisir ?

Fenêtre rime avec bien-être ! Et oui, changer ses fenêtres c’est améliorer le confort dans son logement et revoir les ouvertures sous un éclairage pratique et décoratif.

Changer ses fenêtres nécessitent cependant une grande réflexion : quel matériau choisir (bois, PVC, alu ou mixte), quel type de vitrage correspondrait le mieux à mon logement (simple, double ou triple vitrage), sur quelle taille et quel style partir (à soufflet, à galandage, à bascule… ) ? Pas facile, en tant que particulier, de s’y retrouver. Surtout que selon votre choix et les frais d’installation, le prix peut varier considérablement. Mais pas de panique, vous pouvez obtenir des aides financières, pour améliorer la performance énergétique de votre logement. Faisons le point sur les critères essentiels à respecter.

Les questions à se poser pour choisir ses fenêtres

Pour choisir une fenêtre, il faut avant tout tenir compte de ses aspects esthétiques, pratiques mais aussi économiques. Pour ce faire, posez-vous les questions suivantes :

  • De quel type de fenêtre j’ai besoin ? Fenêtre à vantaux (à la française), coulissante, ou de toit ? 
  • Quelle taille de fenêtre ? 
  • Quel matériau utiliser ? PVC, bois, aluminium, mixte ? 
  • Quel vitrage choisir ? Simple, double ou triple vitrage ? 
  • Pour quel objectif ? Performance thermique, acoustique ou bien les deux ?

Bon à savoir : il est évident que le choix du matériau et de l’épaisseur du vitrage va avoir une influence sur le prix de vos fenêtres. Mais attention, faites bien vos calculs ! Vous dépenserez moins d’argent en partant sur une fenêtre en simple vitrage c’est certain, mais votre facture de chauffage risque d’être beaucoup plus élevée.

Changer ses fenêtres, Changer ses fenêtres : quel matériau choisir ?

Quel type de matériau opter pour ses fenêtres ?

Pour vous aider à faire votre choix, voici un comparatif avantages/ inconvénients et prix (estimatifs) des différents types de menuiserie qui existent sur le marché.

La fenêtre en PVC

Avantages

Inconvénients

Prix TTC (hors pose)

  • Prix très attractif
  • Bonne isolation thermique
  • Matériau le plus sollicité actuellement pour les menuiseries
  • Moins résistant dans le temps que le bois
  • Contient des substances toxiques (qui peuvent dégager des émanations nocives lors d’un incendie)

Entre 400 et 650€ (de taille standard, à deux vantaux) 

La fenêtre en bois

Avantages

Inconvénients

Prix TTC (hors pose)

  • Convient à tout style de maison
  • Bonne isolation thermique et acoustique 
  • Facilement réparable
  • Entretien régulier tous les deux ans

Entre 400 et 600€ (double vantaux, de taille moyenne) 

Prix variant selon l’essence de bois choisie 

La fenêtre en aluminium

Avantages

Inconvénients

Prix TTC (hors pose)

  • Matériau très résistant
  • Bonne isolation thermique
  • Recommandé pour les baies vitrées 
  • Matériau le plus cher 

Entre 600 et 900€ (de taille standard, à deux vantaux) 

La fenêtre en aluminium/bois

Avantages

Inconvénients

Prix TTC (hors pose)

  • Bonne isolation globale 
  • Demande moins d’entretien 
  • Recommandé pour les grandes tailles de fenêtres
  • Coût très élevé 

Entre 550 et 800€ (de taille standard, à deux vantaux) 

Prix variant selon l’essence de bois choisie 

Quelle ouverture choisir pour ses fenêtres ?

Votre choix d’ouverture va se porter selon des qualités pratiques comme le besoin de ventilation de la pièce, l’intégration à la place disponible et à la décoration des lieux. Voici les différentes ouvertures disponibles pour vos fenêtres : 

  • A la française ou à vantaux : choix classique et le plus répandu.  Ils dégagent totalement la baie mais ils empiètent par contre sur l’espace habitable.
  • A soufflet ou à bascule : le vantail s’ouvre vers l’intérieur par rotation autour d’un axe horizontal situé en partie basse. Ce choix de fenêtre est utile dans une petite pièce ou face à un plan de travail. Il convient aussi très bien aux impostes. 
  • Oscillo-battante : cette configuration permet un double sens d’ouverture (à la française et à soufflet). C’est une fenêtre idéale pour ventiler les pièces humides (cuisine, salle de bains) en toute sécurité. 
  • Coulissante : l’avantage de cette fenêtre est qu’elle n’empiète pas sur l’espace intérieur. De plus, sa surface vitrée permet d’avoir une vue panoramique. Attention, l’ouverture sera totale que si votre fenêtre est à galandage (les vantaux disparaissent à l’intérieur des murs via une cloison rapportée).
  • A guillotine : fenêtre très anglo-saxonne, et peu répandu en France. Deux vantaux coulissent verticalement permettant de dégager l’espace intérieur et d’offrir une bonne ventilation.
Changer ses fenêtres, Changer ses fenêtres : quel matériau choisir ?

Changer ses fenêtres : le vitrage

Comme évoqué précédemment, les fenêtres peuvent être à simple, double ou triple vitrage. Le prix et les performances thermiques varient énormément selon le type de vitrage choisi pour ses fenêtres.

Les fenêtres simple vitrage

C’est évidemment le moins cher, mais c’est aussi le moins isolant. A vous de faire vos calculs car les déperditions énergétiques peuvent vous coûter cher sur votre facture d’énergie. Le prix varie aussi en fonction des options du vitrage (verre opaque, verre anti-effraction… ).

Les fenêtres double vitrage

La fenêtre double vitrage permet une meilleure isolation thermique et phonique. Cette meilleure isolation est due à son procédé de fabrication : de l’air entre les deux plaques de verre permet de mieux isoler. Vous pouvez aussi opter pour un vitrage à isolation renforcée (VIR) qui contient de l’argon le plus souvent. Ce vitrage est 3 fois plus isolant qu’un double vitrage standard.

Les fenêtres triple vitrage

Niveau isolation thermique et acoustique, c’est le top ! Le principe est le même que celui de la fenêtre double vitrage, mais avec une épaisseur supplémentaire qui va renforcer le potentiel isolant.

Bon à savoir : le prix est très élevé par rapport à une fenêtre en double vitrage. Mais le gain en performance thermique est presque nul par rapport à cette sur-dépense.

Changer ses fenêtres : le prix de la pose

Le prix de la pose est une donnée importante à prendre en compte dans le chiffrage global de vos fenêtres. Les frais d’installation varient selon qu’il s’agit : 

  • D’une simple installation (construction d’une maison)
  • D’un changement de vos anciennes fenêtres (dépose des vieilles fenêtres, vérification de l’état du châssis, puis la mise en place des nouvelles fenêtres). 

 

Comptez en moyenne 1 à 2 heures de temps pour installer une fenêtre. Son coût d’installation est en moyenne entre 150 et 200€ HT.

Les aides financières pour installer des fenêtres isolantes

Bénéficiez des subventions si votre projet consiste à améliorer les performances énergétiques de votre logement. Il faut toutefois que vous fassiez appel à un professionnel notamment à un artisan reconnu RGE.

Changer ses fenêtres, Changer ses fenêtres : quel matériau choisir ?

Le Cite

Les dépenses éligibles sont les dépenses relatives aux travaux d’isolation du logement ou d’équipements permettant de réduire la consommation d’énergie. Vous pourrez trouver tous les types de travaux éligibles au CITE sur le site FAIRE.

Changer ses fenêtres, Changer ses fenêtres : quel matériau choisir ?

L'Anah

Centrée sur les publics les plus modestes, l’Agence nationale de l’habitat s’engage en faveur d’un habitat solidaire, avec comme priorités : le traitement de l’habitat indigne ou très dégradé, la rénovation thermique de l’habitat et la lutte contre la précarité énergétique…

Changer ses fenêtres, Changer ses fenêtres : quel matériau choisir ?

L'éco-prêt à taux zéro

Ce prêt permet de financer des travaux de rénovation énergétique des logements. Le montant maximal de l’éco-PTZ est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés. Retrouvez la liste des travaux éligibles sur le site officiel.