Crédit d'impôt fenêtres : notre guide complet

crédit d'impôt fenêtres, Crédit d’impôt fenêtres : notre guide complet

Si vous disposez d’un logement, vous savez sans doute que les fenêtres constituent une partie assez fragile. En réalité, elles peuvent facilement se détériorer. Lorsque cela arrive, il faut obligatoirement procéder à une rénovation, malheureusement, celle-ci peut s’avérer onéreuse. Étant donné que vous ne pouvez pas vous soustraire indéfiniment à ces travaux, il serait préférable de recourir le plus tôt possible à une aide. Le crédit d’impôt fenêtres est un dispositif fiscal pour lequel vous pouvez opter. Trouvez dans ce guide, l’essentiel à savoir sur cette assistance.

Le crédit d’impôts fenêtres est-il vraiment utile ?

Si vous entendez parler du crédit d’impôts fenêtres pour la première fois, vous avez sans doute des réserves quant à son utilité. Cette assistance vous offre la possibilité de bénéficier d’une déduction fiscale importante sur les travaux de remplacement de vos fenêtres. Celle-ci peut atteindre un taux de 15%. Grâce à ce crédit, vous pouvez économiser jusqu’à 100 euros pour la rénovation de chaque fenêtre de votre maison.

Il faut tout de même noter que cette estimation est fonction du montant des impôts déclarés. Si ce dernier s’élève au moins à 8 000 €, il est possible d’y prétendre. Si vous avez en plus la charge d’une personne majeure, la limite est de 8 400 €. Par contre, s’il s’agit d’un enfant, il ne faudra ajouter que 200 € au montant initial d’impôts. Enfin, si vous déclarez vos impôts avec votre partenaire, vous devez atteindre une limite de 16 000 € avant de pouvoir bénéficier du crédit d’impôts fenêtres.

Le crédit d’impôts fenêtres est donc d’une réelle utilité. Il vous permet de faire réaliser à moindre coût vos travaux de rénovation. Il serait dommage de disposer d’une pareille aide et de ne pas en profiter.

Quels sont les critères à remplir pour bénéficier de ce crédit d’impôt ?

Malheureusement, tout le monde ne peut pas bénéficier du crédit d’impôt fenêtres. En effet, il faut remplir certains critères avant de pouvoir y prétendre. Le demandeur, l’entreprise de BTP employée et le logement doivent répondre à des profils spécifiques.

Le profil du demandeur

Pour bénéficier de ce crédit, le demandeur doit impérativement occuper le logement en question. En d’autres termes, celui-ci doit être propriétaire occupant, locataire ou occupant à titre gratuit. Par ailleurs, il est aussi indispensable qu’il soit d’un point de vue fiscal, domicilié en France. Une fois ces deux conditions sont remplies, le demandeur peut prétendre au crédit d’impôt fenêtres.

Le profil de l’entreprise de BTP

Il est également nécessaire que la société de BTP employée par le demandeur réponde à un certain profil. En réalité, elle doit disposer d’un label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Ceci permet de s’assurer que les travaux entrepris par celle-ci sont en conformité avec les différentes dispositions de protection de l’environnement. Outre ce label, cette entreprise doit également déclarer les différents matériaux nécessaires aux travaux de rénovation. Ce faisant, les créditeurs sont en mesure d’évaluer avec plus de précisions les démarches envisagées dans le cadre du remplacement des fenêtres.

Le type de logement

Enfin, le logement doit répondre à un profil typique. Il doit s’agir d’un appartement ou d’une maison individuelle. Il est aussi indispensable que l’habitation en question soit la résidence principale du demandeur de crédit. Par ailleurs, sa construction doit être achevée depuis au moins 2 ans. Toutes ces conditions doivent être justifiées avant de pouvoir faire couvrir une partie des dépenses de rénovation des fenêtres par ce créditeur.

crédit d'impôt fenêtres, Crédit d’impôt fenêtres : notre guide complet

Pour quels travaux de rénovation ce crédit est-il applicable ?

Outre les conditions générales d’admissibilité, il convient de mentionner que pour bénéficier effectivement de ce crédit, les travaux de rénovation doivent aussi répondre à un certain standard. En effet, il doit s’agir d’un remplacement de fenêtres à vitrage simple par des modèles jouissant d’un certain niveau de performance.

En règle générale, les fenêtres de rechange doivent être performantes d’un point de vue énergétique.

Type de fenêtre

Performances thermiques à respecter

Fenêtres et portes-fenêtres

Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3

Fenêtres de toit

Uw ≤ 1,5 W/m².K et Sw ≤ 0,36

Vitrage de remplacement à isolation renforcée

Ug ≤ 1,1 W/m².K

Le niveau de performance énergétique est évalué au moyen de :

  • Coefficient de transmission thermique (Uw)

Le facteur de transmission thermique permet d’évaluer la qualité de l’isolation thermique des nouvelles fenêtres. Celui-ci mesure plus exactement la déperdition thermique du cadre et de la vitre. L’estimation est faite le plus souvent en Watt/m2. Plus elle est faible, meilleure est l’isolation de l’équipement.

Cependant, la qualité de l’isolation calorifique peut aussi être évaluée avec d’autres coefficients de transmission thermique. Il s’agit des facteurs Ug et Uf. Le premier mesure la déperdition thermique de la vitre exclusivement. En revanche, le second s’intéresse à celle du cadre.

  • Coefficient de transmission solaire (Sw)

Ce facteur mesure la capacité de la nouvelle fenêtre à laisser passer l’énergie solaire. Évidemment, plus le coefficient de transmission solaire est élevé, plus votre fenêtre de rechange laissera passer la chaleur du soleil. Il faut tout de même noter que ce paramètre est inversement proportionnel au facteur de transmission thermique. En d’autres termes, lorsque le coefficient Sw augmente, le facteur Uw diminue.

  • Facteur de transmission lumineuse (TLw)

Enfin, le coefficient de transmission lumineuse permet d’évaluer la capacité de votre nouvelle fenêtre à laisser passer la lumière. Plus il est élevé, plus votre intérieur bénéficie de la luminosité extérieure. Il est donc extrêmement utile de tenir également compte de ce facteur.

Vous avez sans doute remarqué que le crédit d’impôt s’intéresse particulièrement à la qualité des nouvelles fenêtres. Ceci est dû au fait que seuls les équipements de rénovation sont éligibles pour ce crédit. La main-d’œuvre liée n’est absolument pas concernée.

Est-il possible de cumuler le crédit d’impôts fenêtres avec d’autres aides ?

Oui, le crédit d’impôts fenêtres peut effectivement être cumulé avec d’autres aides pour réduire les dépenses de rénovation. Pour ce faire, le demandeur doit aussi être éligible à ces programmes. Au nombre des aides cumulables avec ce crédit, figurent :

Vous savez à présent tout ce qu’il y a à savoir sur le crédit d’impôts fenêtres. N’hésitez plus à appliquer à cette aide si vous répondez à tous les critères. Celle-ci pourrait énormément faciliter la réalisation de vos travaux de rénovation.