Plancher chauffant : quel revêtement de sol privilégié ?

plancher chauffant, Plancher chauffant : quel revêtement de sol privilégié ?

Rêvez-vous d’expérimenter la douce sensation de tiédeur que procure un plancher chauffant sous vos pieds ? Si tel est le cas, vous devez nécessairement choisir un revêtement de sol adapté. C’est la condition sine qua non pour profiter au maximum de votre installation. Sur le marché, se côtoient plusieurs types de revêtements dont certains ne sont tout simplement pas conseillés. Ces derniers ne permettent pas au plancher chauffant de développer sa pleine capacité. Face à cette situation, la question qu’il convient de se poser est : pour quel revêtement de sol opter ? Cette interrogation, elle doit s’imposer avant même d’opérer le choix du dispositif de chauffage de votre habitation. Habituellement, il est recommandé d’en choisir un qui combine qualités esthétiques, durabilité et performances thermiques. Autrement, vous risquez de perdre de l’argent et d’être tout simplement déçu de votre investissement. Les possibilités étant nombreuses, pour éviter toute déconvenue, voici un guide qui vous permettra de savoir quel revêtement de sol privilégier pour votre plancher chauffant.

Le carrelage

Le carrelage compte aujourd’hui parmi les meilleurs revêtements à privilégier pour un plancher chauffant. Voici ses caractéristiques, ses avantages, ses inconvénients et les différentes précautions à prendre.

Quels sont les caractéristiques et avantages du carrelage

Le carrelage, quel que soit ses déclinaisons, fait partie des matériaux les plus performants pour revêtir un sol de plancher chauffant. En plus de posséder la meilleure conductivité thermique parmi tous les types de parements, il ne se déforme pas. Cette grande résistance à l’usure en fait un choix idéal pour quiconque souhaitent investir une bonne fois pour toute. Aussi, pourrez-vous bénéficier d’économie d’énergie à long terme car le carrelage constitue la solution la moins énergivore. Par ailleurs, en cas de panne, vous n’aurez pas besoin de retirer l’intégralité du revêtement. Il vous suffira de déposer quelques pièces pour pouvoir effectuer les réparations qui s’imposent.

Quels sont les inconvénients et précautions à prendre avec ce type de matériaux ?

Bien que le carrelage soit le champion toute catégorie en matière de conductivité, il présente un inconvénient majeur. En effet, lorsque vous choisissez des carreaux de grandes dimensions, il y a un risque accru de dilatation et de fissure. Afin donc de profiter au maximum des performances de votre chauffage, privilégiez des carreaux de taille moyenne, soit 60×60 cm au plus, et de faible épaisseur. En ce qui concerne l’installation, évitez à tout prix la pose en diagonale. Cette précaution permettra de préserver les joints.

Notez qu’à défaut du carrelage, vous pouvez opter pour la pierre naturelle. Cette dernière présente presque les mêmes caractéristiques en termes de performance que le revêtement en carreau.

Le béton ciré

Le béton ciré est très à la mode pour revêtir un plancher chauffant. Voici entre autres ses caractéristiques, avantages, inconvénients et différentes précautions à prendre.

Les caractéristiques et avantages du béton ciré

Alliant grand raffinement et modernité, le béton ciré est un choix décoratif très intéressant, notamment si vous affectionnez particulièrement le style industriel. Il s’adapte parfaitement à l’installation d’un plancher chauffant dont le système de chauffage au sol est déjà bordé d’une chape de béton. Il est important d’ajouter que le béton présente une faible résistance thermique. Ce qui en fait un bon revêtement pour ce qui est d’assurer une bonne diffusion de la chaleur.

Les inconvénients et précautions à prendre avec le béton ciré

Avec le béton ciré, le risque de fissures et de déformation est le plus courant. En effet, lorsque sa pose n’est pas parfaitement réalisée, ce dernier a une forte tendance à se dilater et à changer d’aspect. Pour éviter ce genre de situation, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel qui a de l’expérience dans ce genre de travaux. C’est la seule condition pour profiter d’une installation pérenne, avec un bon rendement.

Le parquet

Le parquet est également un revêtement fréquemment utilisé pour profiter d’un plancher chauffant. Découvrez ses caractéristiques, avantages, inconvénients et les différentes précautions à prendre.

Quels sont les caractéristiques et avantages du parquet ?

Outre le fait d’être un excellent choix pour bénéficier du chauffage par le sol, le parquet vous permet de profiter de l’aspect chaleureux du bois. Pour un rendement optimal, il est recommandé d’opter pour un modèle en bois contrecollé d’une épaisseur inférieure à 15 mm. Ce choix vous garantira la résistance nécessaire pour vous assurer une bonne diffusion de la chaleur dans toute votre pièce.

Il faut souligner qu’il existe, sur le marché, un autre type de parquets que vous pouvez très bien envisager pour la pose d’un plancher chauffant. Il s’agit du stratifié, qui est un matériau synthétique. Certes, ce dernier ne présente pas un aussi bon rendement que le modèle évoqué plus haut. Il convient cependant de reconnaître que son prix est beaucoup plus accessible.

Quels sont les inconvénients et précautions à prendre avec le parquet et le stratifié ?

Sous l’effet de fortes températures, les sols chauffants en stratifié sont susceptibles de se déformer facilement. Aussi est-il que certaines techniques de pose de parquet ne conviennent pas à ce type de plancher. Il s’agit notamment de la pose flottante, laquelle est vivement déconseillée. En effet, avec cette technique, il arrive bien souvent que la couche d’air présente entre le revêtement et le système de chauffage favorise une augmentation de la résistance thermique. De ce fait, seule la pose collée vous permettra de profiter d’un chauffage optimal par le sol.

Pour ce qui est de la technique clouée, sachez qu’elle est réservée aux lames épaisses en bois massif. Notez toutefois les parquets conçus avec ce type de matériau, bien qu’étant très raffinés, sont beaucoup trop épais pour permettre une conductivité convenable de la chaleur.

Les revêtements souples

Les revêtements souples (PVC, linoléum) ont beaucoup la cote du côté des propriétaires de maison en raison de leur rapport qualité/prix remarquable, mais pas que. Voici leurs caractéristiques, leurs avantages, leurs inconvénients et les différentes précautions que vous devez prendre.

Les caractéristiques et avantages des revêtements souples

Les revêtements souples sont particulièrement appréciés pour leurs performances thermiques exceptionnelles et leur faible risque de dilatation. Ils sont également intéressants en raison de leur polyvalence, sans compter leur grande adaptabilité à toutes les pièces d’une habitation. Aussi, si vous recherchez des matériaux qui vous offrent de nombreuses possibilités en décoration, les revêtements souples répondront parfaitement.

Les inconvénients et les précautions à prendre avec les sols souples

Contrairement à ce que laissent penser la précédente partie, tous les revêtements souples ne sont pas indiqués pour l’installation d’un plancher chauffant. C’est le cas notamment des sols en PVC émettant des composés organiques volatils (COV) sous l’effet de chaleur du chauffage. Dès lors, ceux-ci peuvent se révéler polluants, compromettant l’air ambiant présent dans votre intérieur. L’idéal reste donc d’opter pour le linoléum qui est un matériau d’origine naturelle, donc plus sain pour votre habitation.

Les moquettes

Les moquettes sont des matériaux très isolants. Découvrez leurs différentes caractéristiques, leurs avantages, leurs inconvénients et les différentes précautions à prendre.

Quels sont les caractéristiques et avantages des moquettes ?

Bien qu’étant très agréable au contact de la plante des pieds, la moquette est le revêtement le moins indiqué pour réaliser un plancher chauffant. Si toutefois, pour une raison ou une autre, vous la préférez, soyez très sélectif au moment de choisir le textile que vous comptez utiliser. Si vous n’êtes pas en mesure de faire un choix conséquent, faire recours à un professionnel pour vous.

Quels sont les inconvénients et les précautions à prendre avec les moquettes ?

Comme évoqué au début de cette section, la moquette a une forte capacité d’isolation. Ce qui est son inconvénient majeur dans la mesure où ce caractère fait barrage à la diffusion de la chaleur. La solution pour limiter cela est d’opter pour des produits sans sous-couches, donc peu épais.Comme évoqué au début de cette section, la moquette a une forte capacité d’isolation. Ce qui est son inconvénient majeur dans la mesure où ce caractère fait barrage à la diffusion de la chaleur. La solution pour limiter cela est d’opter pour des produits sans sous-couches, donc peu épais.

Quels sont les différents points à vérifier pour choisir un revêtement de plancher chauffant ?

Pour opérer un choix optimal de revêtement, voici les principaux éléments que vous devez nécessairement considérer.

La conductivité et la résistance thermique

La conductivité thermique est un critère majeur dont il faut tenir compte pour comparer les différents types de revêtements de plancher chauffant. Elle désigne la capacité du sol à répartir, de façon homogène, la chaleur dans chacune des pièces d’un logement.

Outre la conductivité, il est important de vérifier la résistance thermique de chaque revêtement. Si celui de votre choix est conçu avec un matériau résistant et épais, vous serez obligé de forcer sur le chauffage afin d’atteindre la température souhaitée dans toute votre maison. Si vous utilisez un dispositif chauffant fonctionnant à électricité, cela peut vite faire grimper vos factures d’électricités.

La dilatation et les risques de déformation

Comme vous avez pu le voir tout au long de ce développement, certains revêtements sont plus vulnérables que d’autres. Il y en a également qui tendent à se dilater sous l’effet des fortes températures. C’est pour cela que vous devez payer une attention particulière à ces détails lors du choix de votre sol chauffant.

Les précautions de pose

Ce point vient en complément du précédent. En effet, un matériau mal choisi (inadapté) et/ou mal mise en place peut changer d’aspect et même se détériorer avec le temps. Avant donc de choisir un revêtement, vous devez porter un regard sur ces points. Le moindre défaut peut causer des dommages sur le sol et rendre le système de chauffage inefficace. Cela peut même vous conduire à tout casser seulement quelques années après votre investissement pour tout reprendre. Comme précaution de pose importante à retenir, il faut veiller à ce que le temps de séchage de la chape et celui de la colle soient bien respectés.

En définitive, le carrelage, la pierre, le parquet, le stratifié, les sols souples sont les différents revêtements à privilégier pour votre plancher chauffant. Dans cette catégorie, il y a également le béton ciré, mais pas les moquettes qui ne constituent pas vraiment un choix intemporel en matière de design intérieur. En outre, pour choisir le meilleur type de revêtement, vous devez vérifier la conductivité thermique, la dilatation, les risques de déformations et les différentes précautions de pose.

Découvrez également