Louer son logement en toute sérénité

Louer son logement, Louer son logement en toute sérénité

Chaque année, des milliers de propriétaires mettent leur logement en location. Mais louer son logement n’est pas si facile que l’on ne le pense. La relation entre locataires et propriétaires doit être une relation de confiance. Pour cela, les propriétaires doivent également se focaliser sur un aspect important : la sélection des locataires. Il est indispensable de se pencher sur différents critères d’analyse qui vont vous permettre d’évaluer sa solvabilité, son sérieux… Si cette étape n’est pas correctement réalisée, cela peut avoir de nombreuses conséquences financières ou encore matérielles.

En effet, on peut se demander, comment être certain que les nouveaux locataires donnent de vrais documents ? Vont-ils détériorer le logement ? ou alors vont-ils avoir des loyers impayés ? Même s’il n’y a pas de recette miracle et que le risque zéro n’existe pas, voici les 4 principales étapes à suivre pour louer son logement en toute sécurité.

Respectez ses obligations

Le contrat de location, signé entre le propriétaire et son locataire, détermine la base des obligations. Avant de louer un logement, le propriétaire doit s’assurer que le logement correspond et que toutes les conditions requises sont conformes à la réglementation.

Il faut donc 

• fournir au locataire un logement décent
• prendre en charge les réparations qui ne sont pas à la demande du locataire
• assurer au locataire un usage paisible du logement
• donner au locataire des équipements en bon état de fonctionnement

Le respect de ces règles vous garantira une location du logement dans les meilleures conditions !

Choisir le bon locataire

La sélection d’un nouveau locataire n’est jamais facile, car celui-ci doit prendre en compte de nombreux éléments avant de pouvoir choisir le candidat idéal. Le choix du locataire ne doit pas se faire à la légère, il est indispensable de se pencher sur la véracité de ses documents, cela permet de débuter une relation de confiance avec son locataire et d’échapper aux risques d’impayés, conséquence première des faux dossiers de location.

La constitution du dossier locataire

La première étape primordiale est d’examiner la candidature de chaque locataire, il est indispensable pour ce faire de constituer un dossier 100% complets. Celui-ci regroupe différents documents obligatoires à la constitution du dossier. Néanmoins, il est uniquement possible de demander les documents qui sont autorisés par la loi et énumérés dans le décret n°2015-1437 du 5 novembre 2015. Ces documents permettent de vérifier l’identité, le domicile, l’activité professionnelle et les ressources de chaque candidat et des personnes qui se portent garantes afin de s’assurer de la solvabilité du dossier.

Les documents obligatoires

• Une pièce justificative d’identité en cours de validité
• Une pièce justificative de domicile
• Un ou plusieurs documents attestant des activités professionnelles
• Un ou plusieurs documents attestant des ressources

Après avoir récolté l’ensemble des documents nécessaires à la constitution du dossier locataire, la prochaine étape est la vérification du dossier.

La vérification du dossier

La sélection d’un candidat est loin d’être une étape évidente, c’est pourtant la plus importante afin d’éviter les conséquences négatives. Malheureusement, depuis plusieurs années, les faux documents sont devenus « monnaies courantes ». S’assurer que le locataire a bien les moyens de payer régulièrement le loyer sans se mettre en difficulté financière n’est malheureusement pas une garantie à 100% contre les impayés. Le risque d’impayés de loyer est directement lié à la présentation de faux documents dans le
dossier de location étant réel, il est vital de vérifier l’ensemble des pièces justificatives nécessaires au dossier de location. Ces dernières années, les faux documents présentés par des locataires sont en augmentation.

Les étapes d’analyse du dossier manuellement

1. Vérifié l’identité du locataire : carte d’identité, numéro de sécurité sociale…
2. Vérifier les revenus du locataire : primes, retenues sur salaire…
3. Vérifier l’avis d’imposition du locataire : numéro fiscal, référence avis d’impôt..

Les faux documents et leurs impacts

A ce jour, le marché de l’immobilier est saturé ce qui explique la hausse des critères d’exigence des propriétaires. Ainsi il est souvent tentant pour un locataire de falsifier les pièces officielles pour faciliter la sélection de son dossier.

Les 3 principaux faux documents au sein du monde de l’immobilier sont

1. Bulletin de salaire
2. Avis d’impôts
3. Carte d’identité/passeport

Bon à savoir : 

Aujourd’hui, environ 10% des documents présentés pour bénéficier des prestations immobilières sont faux. Notons néanmoins que la majorité des locataires présentant de faux documents sont des personnes ayant des difficultés à obtenir un logement sur des marchés tendus et dans un contexte où les exigences des propriétaires sont importantes. 

Se couvrir avec une assurance

Une solution qui permet de se décharger facilement de procédures longues, coûteuses et pénibles en cas d’impayés : la GLI, cela permet de sécuriser ses revenus locatifs, surtout si le bien fait l’objet d’un crédit. La « garantie loyers impayés », ou GLI, est donc une protection précieuse pour le bailleur et lui offre une plus grande sécurité. Les loyers impayés représentent un phénomène relativement marginal sur le marché de la location en France, et ne toucheraient pas plus de 2 % des baux signés. Comme toute autre assurance, le contenu de la garantie loyers impayés est susceptible de varier d’une compagnie d’assurance à une autre. À vous d’étudier les contrats et de vérifier que toutes les garanties souhaitées sont bien présentes.

Faire appel à Eazyrent

Pour louer votre logement en toute sérénité, vous pouvez faire appel à la start-up toulousaine EazyRent qui collecte et analyse les dossiers de vos futurs locataires. Leur solution permet d’optimiser la sélection des dossiers locataires tout en gagnant 70% de temps ! Grâce à leur intelligence artificielle, Eazyrent analyse les dossiers en un clin d’oeil et cela avec une fiabilité supérieure à 95% !

Découvrez également