Comment faire une contre visite immobilière ?

contre visite immobilière, Comment faire une contre visite immobilière ?

Après une visite immobilière, vous ressentez l’envie d’acheter un bien immobilier ? La contre-visite immobilière est une étape importante dans l’achat d’un bien immobilier. Elle permet de souligner les impefections d’un logement afin de l’acheter au bon prix. Toutefois, il n’est pas facile de faire une contre-visite immobilière. Il faut pouvoir préparer la contre-visite immobilière, examiner l’état des différentes installations, examiner l’environnement et autres démarches très importantes. Découvrez les différentes étapes à suivre pour réussir une contre-visite immobilière.

Prendre le temps de préparer la contre-visite

Avant d’acheter un bien immobilier, il est important de bien préparer votre contre-visite. Cela vous permet de bien vérifier votre futur logement. La préparation d’une contre-visite nécessite l’utilisation de plusieurs instruments et la vérification de certains documents des lieux.

Le matériel pour réussir une contre-visite

Le but de la contre-visite est de vérifier l’état d’un bien immobilier avant de procéder à lson acquisition. L’usage de certains matériels s’avère nécessaire pour réussir cette étape. Au nombre des matériels à utiliser pour la contre-visite, on peut citer :

  • un mètre laser,
  • un mètre classique,
  • un cahier de notes,
  • une lampe torche.

 

Ils permettent de faire une inspection minutieuse de l’immeuble avant achat.

Les documents à vérifier lors de la contre-visite

Afin de mieux connaître l’état d’un bien immobilier avant achat, il est conseillé de demander à votre vendeur quelques papiers liés au logement. Il s’agit en effet :

  • des factures de consommation d’eau et d’énergie sur 12 mois environ,
  • les diagnostics techniques,
  • les taxes acquittées,
  • les factures des travaux réalisés dans la maison.

 

Ces documents portent les informations qui vous permettront de bien vous informer sur la qualité du bien.

Examiner l'état des différentes installations lors de la contre-visite

L’état des installations définit l’aspect du bien immobilier en lui même. Pour connaître l’état d’un logement, il faut vérifier l’aspect physique de tout ce qui le compose. Pour ne rien laisser de côté, il est conseillé d’établir depuis chez vous une liste des points capitaux que vous souhaitez vérifier. Pour bien examiner un logement, il faut vérifier l’équipement du logement et contrôler l’état des installations.

Vérification des équipements du logement

Cette étape consiste à prendre note de tout ce qui semble ne pas être en bon état à votre avis. Ainsi, vous pouvez indiquer preuve à l’appui au bailleur les équipements à réparer ou à changer. C’est aussi une opportunité pour négocier à nouveau le prix de l’appartement ou de la maison. Il s’agit essentiellement de :

  • contrôler l’ouverture des portes et fenêtres,
  • contrôler le système de fonctionnement des robinets et des interrupteurs,
  • relever les équipements endommagés (robinet qui fuit, sol abîmé, volet cassé, portes qui ne ferment pas, etc.),
  • visiter tous les endroits inclus dans le logement à acheter (cave, piscine, garage, y compris les combles).

 

N’hésitez pas à vous intéresser à tous les endroits que vous jugez indispensables à vérifier.

Vérification de l'état des installations

Les équipements en mauvais état doivent être réparés ou changés. Lorsque vous constatez que toutes les installations ne sont pas en état, vous pouvez renégocier le prix du logement en précisant les installations défectueuses remarquées. Cette démarche consiste à vérifier en général l’état des murs, la toiture, les combles, etc. Vous aurez donc à contrôler :

  • l’état des installations de gaz,
  • l’état des installations électriques,
  • l’état de l’isolation,
  • l’état du système de chauffage,
  • l’état de la ventilation.

 

Pensez bien à être pointilleux pendant ces vérifications, car de cela peut dépendre votre dépense pour l’achat de l’immeuble.

contre visite immobilière, Comment faire une contre visite immobilière ?

Examiner l'aspect de l'environnement

Outre l’état du bien immobilier, son cadre géographique est aussi un critère important à mettre en avant pour bien faire une contre-visite immobilière. Pour cela, il est important de prendre le temps d’observer l’environnement ou l’emplacement du bien. Au moment de la première visite, il est un peu difficile de se concentrer sur autre chose que le logement. Il y a déjà beaucoup de choses à voir et à contrôler sur la maison.

L’idéal est donc de passer un autre jour pour prendre des renseignements sur l’environnement du bien. Il s’agit en effet de s’informer sur les réalités de la commune où est implanté le logement. Il faut donc considérer les transports, les commerces, les écoles, les marchés et les autres infrastructures du terrain. Par conséquent, vous pouvez questionner les voisins sur la dynamique du quartier et les projets immobiliers ou urbains en cours.

Faites vous accompagner pour la contre-visite

La contre-visite nécessite au minimum deux entrevues sur les lieux. Il est évident que la première visite ne peut être suffisante pour tout vérifier sur le logement. Pour cela, il est recommandé de passer une deuxième fois, mais accompagné d’un proche. Vous ne pouvez pas tout constater. Pour maximiser vos chances de bien faire la vérification de l’appartement, n’hésitez pas à demander l’avis de votre compagnon sur l’état du bien immobilier.

Demandez conseil à un expert immobilier

L’avis d’un professionnel en immobilier et/ou d’une entreprise en rénovation sont également important pour mieux faire une contre-visite. Rappelez-vous que tout ce qui brille n’est pas de l’or. Il peut y avoir des imperfections que vous ne pouvez pas remarquer. Il faut être un professionnel du domaine pour pouvoir bien faire la part des choses. Pour cela, l’assistance d’un expert en immobilier s’avère nécessaire. Il faut impérativement prendre en compte les conseils de ce dernier pour bien faire votre contre-visite immobilière.

Découvrez également